Oct 302017
 

Dans moins de 15 mois, le Sénégal fera face à son destin. Alors que la situation politique et économique est critique et que le pays est au bord de l’implosion sociale, l’heure n’est plus aux tergiversations pour l’opposition.
Les événements survenus à Saint Louis en 2014, lors des élections locales, avec la confiscation de la victoire de l’opposition, la création de 1213 bureaux de vote fictifs lors du référendum de 2016, la rétention des cartes d’électeurs de plus de 3 millions de sénégalais lors des législatives du 30 juillet 2017 (sur un fichier établi à plus de 6 millions), les dizaines de milliers d’ordres de missions déversés à Dakar, Lire la suite »

Oct 282017
 

DIASPORAS ET FINANCEMENT DE LA DÉCENTRALISATION: DES CANEVAS , DES OUTILS FINANCIERS ET DES RESSOURCES HUMAINES EN FAVEUR DE L’ÉMERGENCE.
Des innovations majeures dans la gestion politique et l’animation administrative des collectivités locales et territoriales et dans la configuration des politiques publiques territoriales co-construites avec les réseaux de la diaspora sénégalaise , pourraient constituer à moyen et long termes , comme des leviers facilitant la préfiguration des dynamiques locales du développement durable avec l’avènement des pôles territoriaux tels qu’ils sont envisagés par l’acte trois de la décentralisation en cours actuellement au Sénégal. Lire la suite »

Oct 282017
 

Pendant que des milliers d’Africains fuient leur continent de naissance sous le regard des caméras, un mouvement tout aussi désastreux continue de frapper l’Afrique presque dans l’anonymat : la fuite des cerveaux. Sur les milliers d’étudiants en occident souvent sur financement des États africains, nombreux sont ceux qui ne se sentent pas attendus -voire désirés- dans leur pays d’origine.
Ce mois d’octobre 2017 revêt pour moi une signification toute particulière. Après mes deux garçons (le 10 et le 12 octobre) qui font leurs tout premiers pas sur cette terre, ce 26 octobre, Lire la suite »

Oct 202017
 

Dakar, 19 oct (APS) – L’Agence française de développement et le gouvernement sénégalais ont signé, jeudi, à Paris, une convention d’un montant de plus de 9 milliards FCFA (14 M€) en vue de cofinancer, avec l’Union européenne, les initiatives des diasporas sénégalaises en faveur du développement.
La cérémonie a eu lieu lors du séminaire intergouvernemental France-Sénégal, précise un communiqué parvenu à l’APS.
L’Agence française de développement, l’Union européenne et l’Etat du Sénégal vont cofinancer durant 4 ans et pour un montant de plus de 9 milliards FCFA (14 M€) les initiatives des diasporas sénégalaises en faveur du développement du Sénégal. Lire la suite »