Avr 272021
 

Nokia a été chargé par la NASA d’établir un réseau 4G fiable à la surface de la Lune. Un an avant le lancement, beaucoup reste à faire. Retour sur un chantier unique en son genre.

De nos jours, les réseaux 4G sont déjà capables d’atteindre certains des endroits les plus reculés de la planète. Aujourd’hui, les acteurs du secteur des télécommunications se préparent toutefois à un nouveau défi, d’une complexité jamais égalée : doter la Lune de son propre réseau 4G

l s’agit d’une gageure pour la NASA, qui prévoit d’établir une présence humaine durable sur la Lune d’ici la fin de la décennie, dans le cadre de son programme Artemis. Un tel projet s’accompagne inévitablement d’une foule de problèmes logistiques. Si la nourriture, le sommeil ou la conception des combinaisons spatiales sont les premiers éléments qui viennent à l’esprit, une communication appropriée est tout aussi importante pour la vie dans l’espace.

C’est pourquoi, alors que les réseaux 4G – et la technologie LTE qui les sous-tend – ont déjà prouvé leur résilience sur Terre, la NASA s’est adressée l’année dernière à l’un des principaux fournisseurs de télécommunications, Nokia. Avec une demande inhabituelle : concevoir un système permettant d’établir un réseau 4G qui sera utilisé par les futurs astronautes sur la Lune.

La 4G préférée au Wi-Fi

Reste que l’idée d’un espace équipé d’internet n’est pas nouvelle. Les astronautes de la Station spatiale internationale (ISS), par exemple, utilisent le Wi-Fi depuis 2008, et peuvent désormais connecter même leur combinaison spatiale au réseau pour diffuser des vidéos depuis l’espace, communiquer avec d’autres véhicules extraterrestres ou faciliter les procédures d’amarrage. La NASA a également développé un logiciel propriétaire pour permettre les communications entre l’espace et la Terre, via un vaste réseau d’antennes et de satellites relais, pour transmettre les données sur des milliards de kilomètres jusqu’au sol.

Les nouveaux projets de l’agence spatiale et de Nokia diffèrent légèrement, dans la mesure où le constructeur scandinave a été chargé de mettre en place un réseau local sur la Lune, qui ne s’étendra que sur environ cinq kilomètres, pour permettre la communication entre les astronautes et les équipements au sol.

« Dans leur vie personnelle, les astronautes ont des smartphones – alors quand ils vont dans l’espace, pourquoi n’auraient-ils pas accès aux mêmes capacités pour leurs besoins de communication et de collaboration ? », explique Thierry Klein, responsable du laboratoire de recherche sur l’automatisation industrielle aux Nokia Bell Labs, interrogé par ZDNet. Et d’expliquer qu’un réseau 4G permettrait aux astronautes de bénéficier d’un débit plus élevé, d’une latence plus faible et d’une plus grande portée qu’avec le Wi-Fi.

Lire la suite : https://www.zdnet.fr/actualites/la-lune-va-bien-avoir-son-propre-reseau-4g-grace-a-ce-robuste-rover-lunaire-39921641.htm#xtor=RSS-1

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)